top of page
Rechercher

Devenir parent, une nouvelle vie !




L’arrivée d’un bébé, c’est aussi la naissance d’un parent.

Cela entraîne un grand bouleversement émotionnel, et on a souvent besoin de temps et de soutien pour être à l’aise dans ce tout nouveau rôle.


Dans les semaines suivant la naissance de leur bébé, certains parents s’étonnent de ressentir fortement toutes sortes d’émotions, qui sont parfois même contradictoires.

Celles-ci sont toutefois normales.


Comment former une bonne équipe parentale ?


En tant que nouveau parent, on a besoin de sentir le regard attentif et bienveillant de notre partenaire. C’est important aussi pour bébé que ses parents aient une bonne relation. Pour cela, on peut par exemple :


  • Dire à l’autre qu’on apprécie sa façon d’être parent ;

  • Lui rappeler notre amour ;

  • Être attentif à ne pas le critiquer ou l’écarter ;

  • Veiller à coopérer autour des soins de bébé, de la gestion de son sommeil ou de son alimentation. 

Vous allez maintenant apprendre à vous connaître en tant que parent et à vous organiser autrement.

Gardez en tête que ce cheminement demande du temps, de la patience et de la bienveillance envers vous-même.

Au fil du temps, vous apprendrez aussi à être plus à l’aise avec votre bébé.

Faites vous confiance : votre sensibilité parentale vous permettra d’y arriver. Vous saurez alors plus facilement à quoi vous attendre et comment organiser votre routine.


Comment prendre confiance ?


Pour prendre confiance et se sentir à l’aise dans son rôle de parents, c’est important de pouvoir s’appuyer sur des ressources et des soutiens. Pour cela, on peut :

  • Se préparer pour se sentir prêt : avant la naissance, on peut participer à des séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

  • S’informer auprès de sources fiables : on peut s’adresser à des professionnels de la santé et de la petite enfance ou consulter des sites de référence.

  • Partager ses expériences : échanger avec des proches et d’autres parents nous permet de relativiser ou de partager des bonnes idées. Mais il ne faut pas hésiter ensuite à trier les informations et les conseils pour ne garder que ce qui est intéressant pour nous et notre bébé.

  • Participer à des groupes de parents : pour connaître les ateliers ou les lieux de rencontre parents bébé qui existent on peut se renseigner auprès de la mairie, de la PMI ou de la CAF.


Est-ce normal d’avoir besoin de temps ?


C’est tout à fait normal d’avoir besoin de temps pour se sentir bien dans son rôle de parent. Il faut parfois plusieurs mois pour créer un lien avec son bébé, être à l’aise avec son bébé dans les soins quotidiens, ou pour trouver un nouvel équilibre dans sa vie personnelle. Tous les moments partagés avec notre enfant nous permettront progressivement de construire une relation, de mieux le comprendre et de prendre confiance en nous.  


Parfois, on peut se sentir un peu dépassé. Se tromper permet ensuite d’apprendre et de se corriger, à son rythme. En attendant, on peut partager ses craintes avec son conjoint ou son entourage, échanger des conseils, et discuter pour trouver des solutions.


Après l’arrivée de bébé, il est important que les nouveaux parents trouvent du soutien auprès de leur entourage, même si ce n’est pas toujours facile à accepter. En effet, certains parents entretiennent l’idée qu’ils devraient y arriver seuls et n’osent pas se montrer vulnérables. Pourtant, le soutien des proches est l’un des facteurs essentiels qui favorisent la santé psychologique des parents.


Que faire quand c’est trop difficile ?

L’arrivée d’un bébé amplifie nos émotions, et, parfois, les émotions douloureuses prennent le dessus.

On peut mal vivre sa nouvelle vie de parent, ses nouvelles responsabilités ou sa relation avec son bébé par exemple.


Certaines situations rendent souvent la parentalité difficile à vivre:  


  • Quand nos liens avec nos propres parents sont difficiles ou inexistants ;

  • Quand on a une maladie, une dépression ou que bébé a des problèmes de santé ;

  • Quand on vit une situation stressante ou qu’on est victime de violence;

  • Quand on est peu entouré, ou isolé.

Quand on se sent trop en difficultés dans sa nouvelle vie de parent, il ne faut pas hésiter à en parler et à demander de l’aide.

On peut se tourner vers des professionnels de santé, se rendre en PMI (protection maternelle infantile), en LAEP (lieux d'accueil parent-enfant) ou en REAPP (réseau d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents) associations soutien et accompagnement à la parentalité ….

Ou leur médecin s’ils se sentent à bout de force ou très anxieux.


"Consulter rapidement vous permettra de prendre soin de vous et de votre famille."




Si toutefois vous vous trouvez en difficulté et que vous vous questionnez à ce sujet …

Je peux vous accompagner en toute bienveillance et vous donnez quelques pistes !

N’hésitez pas à m’envoyer un message via Messenger.


A très bientôt ! 


Myriam Charles-Alfred      

    Coach Parental

"Mymy à votre écoute"

www.myriam-coachparental.com                                                     

                      

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page